Formations AUF

Master professionnel (M1) Analyse et Suivi-évaluation des Politiques Agricoles et Alimentaires (ASPAA)







Infos sur la formation

Durée : 1 an
Nature de diplomation : Simple
Régime(s) d'étude : Formation continue
Mode pédagogique : Formation à distance
Etablissement(s) délivrant le diplôme : Université Thomas Sankara
Partenaire(s) :

Candidature


Période de candidature : 22/04/2024 - 20/06/2024
Date de démarrage de la formation : 02/10/2024
Coût de la formation : 1250 euros







Université Thomas Sankara


Institut de Formation Ouverte à Distance



Déposez votre candidature




Plaquette de la formation

Télécharger la plaquette de la formation


Présentation de la formation

Description :

La formation « Master Pro en analyse et suivi-évaluation des politiques agricoles et alimentaires (MASPAA) », qui se déroule en partenariat technique avec la FAO, a pour but de former des diplômés qualifiés en matière de méthodologie Suivi des Politiques Agricoles et Alimentaires en Afrique (SPAAA) capables de circonscrire l’ensemble des problèmes auxquels sont confrontés les politiques agricoles dans leur mise en œuvre afin de proposer un certain nombre d’instruments et d’indicateurs quantitatifs et qualitatifs qui doivent servir à la prise de décision concernant de nombreux défis parmi lesquels :

  • L’analyse des prix domestiques des produits agricoles afin de relever les différentes distorsions liées ou non aux interventions publiques (incitations pénalisations…) ;
  • L’analyse des asymétries d’information sur les marchés (déconnexions entre marchés par exemple), les écarts de développement des marchés, entre autres ;
  • Les questions d’accompagnement des décideurs politiques pour des actions qui permettront aux producteurs du sud, non seulement de mieux vivre de leurs activités au niveau local, mais aussi de tirer le meilleur parti du commerce international équitable.

Objectifs :

L’objectif général du MASPAA est de former des diplômés compétant et opérationnels en matière d’analyse, de suivi évaluation et d’accompagnement des politiques agricoles et alimentaires. De manière spécifique en termes de compétences, à la fin de la formation, les diplômés seront capables :

  • D’utiliser la boite à outil de l’OCDE en la matière pour monter des fiches techniques en suivi de politiques agricoles et alimentaires ;
  • D’élaborer des outils et indicateurs fiables de suivi budgétaire en emphase avec les engagements mondiaux liés aux investissements et au développement dans le domaine agricole et de la sécurité alimentaire ;
  • De proposer une politique de prix des produits agricoles et matières premières agricoles en phase avec les politiques agricoles ;
  • D’orientations les décideurs sur la conduite à tenir en matière de politiques agricoles et alimentaires en rapport avec le contexte mondial ;
  • De monter des programmes de développement de l’agriculture ;
  • De concevoir et d’adresser des notes d’orientation politique dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage des ressources halieutiques, fauniques et forestières à leurs décideurs en charge de l’agriculture et de la sécurité alimentaire.

Compétences visées :

La formation vise à développer des compétences spécifiques dans le domaine de l’analyse et du suivi évaluation des politiques agricoles et alimentaires chez les apprenants.


Public cible :

Cet enseignement s’adresse à un public :

  • D’étudiants nouvellement sorties (économistes planificateurs, économistes de développement ou ingénieurs de développement rural) ;
  • De professionnels responsables, cadres et concepteurs de politiques agricoles (avec un background d’économistes ou d’ingénieur de développement rural exerçant des fonctions diverses au sein des instances internationales, nationales ou locales, d’ONGs) en quête de professionnalisme en analyse et suivi évaluation des politiques agricoles et alimentaires en Afrique et en appui conseil pour les prises de décision politique dans le domaine agricole ;
  • D’étudiants en économie, titulaires du L3 en Planification option Economie Agricole, des Ressources Naturelles et de l’Environnement ou Macro Economie et Gestion du Développement (MGD) ou bien dans une des filières similaires d’une licence (BAC+3).

Débouchés (académique et professionnel) :
  • Administration publique chargées en charge des politiques agricoles et alimentaires ;
  • Administration privée en charge de politiques agricoles et alimentaires ;
  • Institutions internationales (FAO, UEMOA CEDEAO, CILSS, FIDA, AGRAA, PAM…) ;
  • ONG, projets et programmes bilatéraux dans le domaine de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, chambres d’agriculture,
  • Auto emploi : Bureau d’appui conseil en Analyse et suivi évaluation des politiques agricoles et alimentaires.



Dispositif de la formation

Organisation pédagogique :

Cette formation se déroule entièrement à distance sur une plateforme d’enseignement Moodle spécialement conçue à cet effet.

La formation s’appuie notamment sur un matériel pédagogique multimédia scénarisé.

L’accès à la plateforme de formation se fait par identifiant personnel (nom d’utilisateur et mot de passe). Le suivi pédagogique est assuré dans le cadre d’un tutorat interactif.

L’Université Thomas Sankara assure les modalités pratiques de l’enseignement à distance, les inscriptions et le suivi des étudiants, la maintenance technique de la plateforme d’enseignement à distance, l’organisation des examens écrits et la correction de copies, la tenue des jurys de délibération et la publication des résultats, l’envoi des attestations de réussite, des relevés de notes ainsi que des diplômes.


Programme de la formation :

Semestre 1

  • UE1 : Théorie économique et agriculture
    • L’agriculture dans la pensée économique ;
    • Microéconomie 1 (production, Consommation) ;
    • Economie agricole.
  • UE2 : Politiques agricoles
    • Économie des politiques publiques ;
    • Politiques de développement agricoles et alimentaire.
  • UE3 : Techniques quantitatives
    • Recherche opérationnelle ;
    • Statistique appliquée (simulation et analyse des données statistiques agricoles).
  • UE4 : Droit et langues
    • Droit et gestion du foncier ;
    • Sociologie/anthropologie Rural ;
    • Anglais technique.

Semestre 2

  • UE5 : Théorie économique et finance agricole
    • Microéconomie 2 (Marchés et prix) ;
    • Economie de l’environnement et des ressources naturelles ;
    • Finance agricole.
  • UE6 : Changements climatiques, agriculture et sécurité alimentaire
    • Changements climatiques et dynamique agricole ;
    • Révolution verte en Afrique ;
    • Economie verte.
  • UE7 : Financement de l’agriculture
    • Mécanismes de financement de l’agriculture ;
    • Assurance agricole.
  • UE8 : Technique quantitative et TIC
    • Econométrie ;
    • Modélisation économique ;
    • Informatique.

Modalités d’évaluation :

Est déclaré admis au Master (M1) AASPA, l’étudiant qui totalise, à l’issue des évaluations en contrôle continu et en examen sur table, une moyenne de 12/20 dans chaque semestre.

Les évaluations du contrôle continu se passent pendant le déroulement de chaque module. Il compte pour 40% de la totalité des points.
L’examen sur table se passe à la fin de chaque semestre. Il fait 60% de la totalité des points.

Les étudiants n’ayant pas totalisé le nombre de points requis pour l’admissibilité à l’issue de cette série d’évaluation doivent prendre part à un examen dit de rattrapage sur table pour les modules dans lesquels ils ont obtenu une moyenne inférieure à 12/20.

Les examens sur tables sont organisés en présentiel à l’Université Thomas Sankara, dans les Centres Numériques Francophones (CNF), dans les Services de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) des Ambassades françaises ou burkinabè, dans les Alliances Françaises, les organismes officiels français ou dans les universités qui acceptent d’assurer l’organisation et la surveillance des examens écrits.

En fin du M1, la formation demande un stage de trois mois dans une administration publique ou privée ou les institutions sous régionales et internationales en charge de l’agriculture et de la sécurité alimentaire, des entreprises agricoles ainsi que des exploitations familiales. Ce stage vise à développer chez les apprenants une capacité de traitement, d’analyse de dossiers portant sur les programmes, politiques agricoles et alimentaires au sein de ces institutions. Il permettra déjà aux apprenants de mettre en pratique les éléments conceptuels appris en classe. La fin du stage est sanctionnée par un mémoire de stage de 35 pages au maximum.



Admission

Niveau requis/prérequis :
  • Validation d’une L3 ou équivalent en économie, agriculture ou développement rural.
Modalités d’admission (dossier et processus) :

CONDITIONS D’INSCRIPTION

Pour bénéficier de cette formation, le candidat doit résider dans un pays disposant d’une implantation de l’AUF accueillant des étudiants.

L’Agence Universitaire de la Francophonie met à la disposition des candidats sélectionnés (allocataires ou non) ses campus numériques francophones (CNF). Ils y trouveront toutes les infrastructures techniques et de réseau afin de suivre cette formation dans de bonnes conditions.

La liste des campus numériques francophones est disponible sur le site de l’AUF : https://www.auf.org/lauf-dans-le-monde/

Chaque personne ayant régulièrement complété un dossier de candidature, recevra par courrier électronique un identifiant et un mot de passe. Ces éléments permettent d’actualiser le dossier, jusqu’à la date de clôture des appels.

Une pré-sélection sera effectuée sur dossier, à partir du formulaire rempli en ligne. Des renseignements complémentaires pourront être demandés aux candidats.

La sélection finale sera effectuée à l’issue d’une réunion du collège pédagogique de la formation. Il est recommandé aux candidats de ne pas attendre le dernier moment pour mettre en ligne leurs dossiers, afin que ces derniers puissent être étudiés dans de bonnes conditions.

Les candidats retenus seront officiellement informés par courrier électronique de leur sélection.

Le formulaire de candidature doit être obligatoirement complété en ligne sur le site de l’AUF.

Le formulaire de candidature vous demandera notamment :

  • Vos coordonnées professionnelles et personnelles;
  • Votre expérience professionnelle ;
  • Le projet pédagogique personnel que vous souhaitez développer pendant la formation ;
  • Les motivations qui vous incitent à postuler à cette formation ;
  • Votre curriculum vitæ.

Pour l’évaluation de votre dossier de candidature, il est particulièrement important de bien rédiger votre lettre de motivation et de justifier explicitement de ce que cette formation vous apportera.


Financement :

CONDITIONS FINANCIÈRES

Allocations d’étude à distance

L’AUF offre des allocations d’étude à distance sous forme d’une prise en charge partielle des frais d’inscription à certains des étudiants les plus méritants ou aux ressources limitées.

Le nombre d’allocation est limité et est attribué de manière compétitive.

Par décision du Conseil Scientifique de l’Agence universitaire de la Francophonie, les candidatures féminines sont favorisées.

Pour être éligible à une allocation d’étude à distance, le candidat doit obligatoirement résider dans un pays d’Afrique, d’Asie, d’Amérique du Sud, des Caraïbes ou d’Europe centrale et orientale. Il doit également impérativement y demeurer, sauf dérogation exceptionnelle, pendant toute la durée de la formation.

Les ressortissants d’un pays francophone du Sud résidant dans un pays d’Europe de l’Ouest ou d’Amérique du Nord ne sont pas éligibles.

Attention ! en cas d’acceptation à plusieurs formations, une seule allocation est accordée.

Modalités de paiement

Le coût de la formation est de 1250 euros. S’y ajoute 10 euros de frais de dossiers.

Le montant de l’allocation d’étude à distance accordée par l’AUF est de 625 euros.

Par conséquent :

  • Les candidats ne bénéficiant pas d’une allocation d’étude à distance devront s’acquitter d’un montant total de 1260 euros pour valider leur inscription.
  • Les candidats bénéficiant d’une allocation d’étude à distance devront s’acquitter d’un montant total de 635 euros pour valider leur inscription.

NB : Le montant de l’allocation d’étude à distance de l’AUF n’est pas versé au candidat sélectionné, mais directement à l’établissement en charge de la formation afin de couvrir la partie complémentaire des frais d’inscription.

La somme à la charge du candidat, allocataire ou non, est à verser en une seule fois, auprès du campus numérique francophone du pays de résidence du candidat, dès la confirmation de sa sélection définitive. Elle peut être versée en monnaie locale (le taux de change utilisé est fixé par chaque implantation).

Aucun délai de paiement ne sera accordé. Le non-versement de cette participation dans les délais indiqués lors de la notification d’acceptation entraîne automatiquement l’annulation de la sélection.

Attention ! une fois la formation commencée, il ne sera plus possible au candidat sélectionné d’annuler sa participation et de se faire rembourser, quelle que soit la raison de ce désistement.




Information de contact

Nom et prénom Dr Bapindié OUATTARA
Fonction Responsable administratif et technique de la filière MAASPA
Courriel ouatbap@gmail.com
Téléphone +22670002326


Témoignage (s)

Scroll to Top